L’Homme et l’Animal (1)

 
Etienne Bimbenet 1 (188x250)Bonjour, je m’appelle Etienne Bimbenet, j’enseigne la philosophie à l’université Jean Moulin (Lyon 3). Je vous propose que nous réfléchissions ensemble sur les animaux.
Et pour commencer :
quelle est la place des animaux dans votre vie ?
Cette question est une question philosophique : elle consiste à réfléchir, seuls ou en groupe, sur ce que nous pensions bien savoir, mais que nous n’avions jamais vraiment interrogé…
 
 
 
la place des animaux dans notre vie (consigne 1)
 

45 réflexions sur « L’Homme et l’Animal (1) »

  1. Parle-t-on de l'animal au sens des "bêtes" qui nous entourent ou de l'animal que nous sommes ? Nous sommes des animaux, les plus évolués d'entre-eux probablement, mais des animaux tout de même, avec leurs instincts, leurs émotions, leurs réflexes… un animal contenu, inconscient qui se réveille parfois… alors l'animal est à nos côtés tout le temps et en ce sens omniprésent dans notre vie.

  2. Dans ma vie, un animal c'est comme un doudou. J'ai deux chats noirs très poilus avec qui je dors. Nous sommes de véritables amis. J'ai une cabane où, mon frère et moi, nous étudions les animaux et les plantes. Je croise tous les jours des animaux, des petits et des grands.

    • Les animaux sont un peu comme nous. Ils sont libres.

      Quand je vois un gendarme, une fourmis ou un autre insecte en difficulté, je l'aide à descendre ou à le faire sortir.

    • Mon lapin a le droit de faire ce qu'il veut car il est en liberté dans mon jardin, mais il n'en est jamais sorti.

      Mon chat, lui, a le droit de sortir où il veut et quand il veut. Le soir, il gratte à la porte pour demander à rentrer.

      • Juste une petite précision, Pauline : ton lapin peut-il se sauver s'il le désire, ou ton jardin a-t-il une clôture qui l'empêche de passer ? Si ton jardin est fermé, ton lapin n'est pas totalement libre.

  3. Cela dépend des animaux, ils ne sont pas tous pareils pour les êtres humains. Un insecte, par exemple, sera plus celui qui nous déclare la "guerre", alors qu'un cheval sera plus celui qui nous rend service.

  4. Pour moi, l'animal est soit un ami, soit un être que je peux admirer. Un animal qui est proche de nous, dans notre vie, peut finir par nous ressembler. Nous pouvons aussi en avoir peur.

    (Pierre-Alexi du CM2 de Madame Cherblanc) 🙂 😉

  5. Un animal c'est un être vivant. Il y en a qu'on trouve et qu'on découvre. Par exemple, sur ma terrasse, je vois des insectes se balader pour aller boire de l'eau de pluie.

  6. Un animal, c'est un être gentil… sauf s'il est sauvage et agressif. J'ai eu un lapin apprivoisé. Je me confiais à lui quand j'étais triste ou énervée. Mais il est mort.

    Il y a toujours au moins un animal autour de nous, mais nous ne le voyons pas toujours.

  7. Les animaux apportent du bonheur dans ma vie, surtout les chats. J'ai un chat. Je passe du bon temps avec lui. Je m'amuse beaucoup et quand je le caresse, ça me rend heureux.

  8. Dans ma vie, il y a surtout des poissons. J'ai plus de 20 poissons. J'ai des poissons-pandas (ce sont mes préférés), des néons, des guppys, des corydoras. Je leur donne à manger et je les regarde dès que je passe devant l'aquarium.

  9. Un animal, c'est pour moi une sorte de réconfort, d’amour qui aide à se sentir bien. Mais ça dépend de quel animal on parle : un insecte ou un animal de compagnie. Par exemple, je n'aime pas du tout les araignées et je préfère les chats ou les chiens. Enfin, je me sens mieux avec eux.

  10. Nous sommes tous des animaux car nous mangeons, nous buvons et nous dormons. Mais par notre capacité à penser avec des mots et à réfléchir, nous développons un esprit. Cet esprit devrait servir la cause de la protection des animaux, car il faut se souvenir que nous sommes des animaux.

  11. Un animal représente dans ma vie une personne très attachante qui fait partie de la famille. Je peux jouer avec lui et  lui confier mes joies et mes peines.

  12. Dans ma vie, les animaux c'est quelquechose d'important. C'est précieux. J'aime bien les caresser pour les rendre heureux, sauf s'ils sont dangereux (serpent, crocodile…).

  13. Dès que je suis dans mon jardin (le plus souvent possible), je passe du bon temps à abserver les fourmis. Je les fais monter sur des bâtons, je les fais tourner, et j'admire leur sens de l'équilibre.

  14. Je passe beaucoup de temps à observer les animaux dans les zoos, les parcs et dans mon jardin. J'adore les animaux et pourtant je n'en ai pas à la maison.

  15. Chez moi, j'ai trois poules et deux oies. Quand j'ouvre la porte du poulailler, elles crient. Il faut vite refermer la porte, sinon elles s'échappent et mon chien risque de les tuer pour les manger.

  16. Les animaux ont une très grande place dans ma vie, comme mon chat (je l'aime beaucoup) et comme les chiens de mes cousins. Il ya des animaux que je trouve mignons et d'autres non. Mais peut importe, ils ont tous le droit de vivre.

  17. Les animaux ont une place très importante dans ma vie. J'ai deux chiens blancs bien poilus. Pour moi, ils sont comme des doudous.

    Je croise tous les jours de grands et de petits animaux. Mes préférés, ce sont les animaux de la savane, mais eux, je ne les croise pas souvent.

  18. L'animal est pour moi un ami. Quand je me lève le matin, j'appelle mes chats. Ils créent du bonheur dans ma vie.

    (Tom N. du CM2 de madame Cherblanc)

  19. La place des animaux est importante dans ma vie. J'aime beaucoup quand mon chat vient se blottir contre moi pour me faire des câlins. Le contact des animaux me procure de la joie et du réconfort.

  20. La place des animaux dans ma vie est importante. Avant, j'avais une chienne, Roxy. Je jouais avec elle et je lui faisais beaucoup de câlins. Elle était un membre de la famille et elle me manque beaucoup. J'aimerais bien avoir un autre animal à la maison. Pourquoi pas un chat ?

  21. Tous les animaux ont une place dans notre vie. Par exemple, le chien et le chat nous consolent quand nous avons du chagrin. Les animaux font partie de notre quotidien, grands ou minuscules, sous terre, sur terre et dans le ciel.

  22. Les animaux nous entourent vraiment partout. Qui n'a jamais vu une araignée dans son garage ou une fourmi lui monter dessus ? Mais il y a aussi ceux que nous aimons et qui vivent près de nous, comme les chiens et les chats domestiques. Ils sont tellement proches de nous, qu'ils deviennent nos compagnons quotidiens, nos meilleurs amis.

  23. Elios est le nom de mon chat. Il vit dans notre maison et avec ma famille. Il occupe une place dans ma vie et dans mon coeur. Quand je rentre de l'école, je suis heureux de le retrouver, et lui aussi car je lui donne à manger.

  24. Au milieu du printemps, deux tourterelles ont niché sur la fenêtre de ma chambre à cause d'un volet cassé. Au début, elles étaient très craintives, mais au bout d'environ deux semaines, ma soeur et moi, nous pouvions les approcher facilement, mais toujours derrière la vitre. Puis, un jour, nous avons remarqué un oeuf, puis un second. "Madame" Tourterelle couva longtemps. Un jour, nous avons aperçu deux petits poussins. Mais malheureusement, ils sont morts peu de temps après leur naissance. Les parents cruels reconstruirent un nid sur les cadavres. A nouveau deux oeufs apparurent, "Madame" se remit à couver, mais une fois de plus les poussins moururent. A la troisième nichée, nous avons pu enfin voir les poussins grandir.

  25. J'aime les animaux, mais je n'en ai pas chez moi. Je voudrais bien avoir une tortue de terre pour m'occuper d'elle. Mes parents sont d'accord. Il faut acheter une cage, de la paille, de la salade et des carottes. Je serai très content car j'aurai un animal de compagnie.

    • C'est très difficile de trouver des tortues dans les animaleries. La vente est limitée car les gens les abandonnent !!! C'est ce que nous a dit un vendeur.

      Petite anecdote : quand nous avons emménagé dans notre maison, le jardin n'était pas fermé et nous nous sommes retrouvés avec une vache qui s'était évadée !!! Elle s'était installée sur notre terrasse !!! Et ça n'a pas été facile de la faire partir… Nous avons bien rigolé ce jour là !!!

  26. D'un côté de notre maison, j'ai des moutons, des poules et un coq. Au printemps dernier, il ya eu des naissances d'agneaux. Une femelle en a eu quatre. De l'autre côté de notre maison, je vois parfois un écureuil, le matin, avant de partir à l'école.

  27. Mon chat, pour moi, c'est un doudou, tout doux et tout chaud. Ce qui attire le plus mes lapins, c'est la nourriture qu'on leur apporte. Les chiens de mes voisins sont des horreurs : ils font caca partout dans mon jardin.

  28. Des animaux, il y en a des milliers autour de moi. Ce ne sont pas des animaux de compagnie car je n'en ai pas. Ce sont des insectes, des araignées, des oiseaux… dans ma maison ou dans mon jardin.

  29. Les animaux sont plutôt des êtres gentils… Mais ça dépend des animaux.

    Si je tue une mouche, elle s'en moque car elle ne sait pas qu'elle va mourir.

    • La mouche s'en moque peut-être, mais toi, Lilith, est-ce que ça t'est indifférent de la tuer ? Et vous, les autres enfants (ou les adultes), quelle est votre idée sur la question ?

      • ça dépend : si la mouche m'embête ça ne me dérange pas trop de la tuer, mais si elle ne m'a rien fait ça me gène. Chez moi, par contre, il y a un scotch-à-mouche : je déteste voir les insectes se coller dessus, car desfois, il y en a qui sont encore vivants et qui souffrent.

  30. Mon lapin me tient compagnie et me fait rigoler. Je le fais sortir de sa cage une fois par jour. Desfois, il m'énerve un peu en tournant dans mon jardin.

  31. Vous soulevez des questions très intéressantes. Par exemple, vous remarquez que certains animaux sont très proches de nous, au point de faire partie de notre famille ; d’autres ont beaucoup moins d’importance pour nous : on les utilise, on les tue, on les mange, on les enferme dans des cages… C’est étonnant cette différence qu’on fait entre ceux qu’on aime et qu’on garde près de soi, et ceux qu’on mange ou qui nous font peur. Étrange, non ? Peut-être que c’est notre attitude qui n’est pas toujours la bonne : pour les uns on en fait un peu trop (on traite un chien ou un chat comme notre enfant), pour les autres pas assez (on les tue pour les manger, mais sans se demander s’ils souffrent ou non, ou s’ils pourraient souffrir moins). Et puis il y a ces trois questions-là :

    1. « Est-ce qu’un animal dangereux est méchant ? Est-ce qu’un animal câlin est gentil ? » Difficile question ! Je ne prétends pas avoir la réponse. En fait on est méchant ou gentil quand on veut faire du mal ou du bien aux autres. Je pense qu’un animal, la plupart du temps, veut surtout ce qui est bon ou mauvais pour lui. Il attaque pour manger ou pour se défendre ; il est obéissant parce qu’il a été dressé et qu’il n’aime pas les coups. En même temps les mères font du bien à leurs petits, et peuvent parfois se sacrifier pour eux ; les chiens ont appris à servir leurs maîtres et peuvent être très courageux pour les protéger.

    2. « Est-ce que nos animaux de compagnie nous aiment, eux-aussi, et pas seulement parce que nous leur donnons à manger ? » Une petite histoire, en guise de réponse. Au Japon, sur une place de Tokyo, on a élevé une statue pour un petit chien nommé Hachiko. Tous les matins, celui-ci accompagnait son maître à la gare, et allait l’attendre le soir au même endroit, à son retour du travail. Un jour, son maître mourut. Le petit chien alla l’attendre chaque soir à la gare pendant dix ans, avant de mourir à son tour. Bel exemple d’attachement et d’amour, non ?

    3. Les êtres humains sont-ils plus importants que les animaux ? Ne sommes-nous pas des animaux tout de même ? Nous reviendrons sur cette question, car elle est passionnante et…difficile. Bien sûr nous sommes des animaux, puisque nous avons évolué à partir d’ancêtres animaux. Comme les animaux, nous mangeons, dormons, sommes sensibles au plaisir et à la douleur. En même temps nous nous levons tous les matins pour nous laver et nous habiller, nous allons à l’école, nous allons dans des musées ou au cinéma, nous envoyons de satellites autour de la terre, nous discutons sur les animaux…Tout cela ne nous rend pas « plus importants » ou « plus intelligents » ; mais ce qui est sûr, c’est que ça nous rend très différents. Et c’est ça qui est étonnant : nous sommes des animaux, et pourtant nous sommes très différents de tous les animaux…

  32. Bonjour à tous et bravo pour vos réponses ! Je viens vous apporter des éléments de réponses concernant l’oeuf de poule et les virus :

    Un oeuf de poule fécondé est un être vivant. Tout ce qui provient du vivant est considéré comme vivant. De plus, il répond à tous les critères définissant les êtres vivants : il va grandir, il se nourrit, il respire et va se reproduire un jour…

    Le virus, lui est microscopique. Certains scientifiques ne le considèrent pas tout à fait comme un être vivant car il ne sait pas se reproduire seul.

    Voilà, j’espère que je vous ai apporté des réponses.

    Sylvie (Musée des Confluences)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.